Gaec des Amarines

  • Gaec des Amarines - 38710 Tréminis - Agnès et Benoît Vallon

38710 Treminis

Nos produits
Viande d’agneau, saucissons de brebis et de chèvre, saucisses, merguez et grillades d’agneau.

Nous sommes Agnès et Benoît Vallon.
Nous élevons des brebis et des chèvres à Tréminis, dans le Trièves, à 1000 mètres d’altitude. Nous avons repris la ferme des Amarines aux parents d’Agnès, et nous sommes en GAEC depuis 2012.
« Quand nous nous sommes rencontrés la toute première fois, Benoît et moi, c’était en alpage, il était conducteur d’engins de travaux publics », raconte Agnès. « Ensuite, pour se reconvertir et travailler ensemble, il s’est formé à l’agriculture. Nous formons un vrai tandem dans le travail : il gère plutôt la partie machines, et moi le côté transformation de la viande, mais les décisions sont toujours communes. Je suis allée en Auvergne me former pour apprendre à découper la viande. Les bonnes techniques, ça change tout ».
Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux produits, on aime surprendre le consommateur. Le saucisson de brebis et de chèvre a créé un vrai engouement. Nous aimons bien faire découvrir une nouvelle façon de cuisiner, pour optimiser tous les morceaux, par exemple avec les marinades.

Nous travaillons en agriculture raisonnée. Nous nourrissons nos bêtes exclusivement avec les céréales et les fourrages que nous produisons sur la ferme. Nous avons 500 brebis de race Préalpes et Mourérous, environ 25 chèvres de races diverses comme des Saneen, chamoisées et chèvres du Rove. « J’aime bien avoir plusieurs races, ça fait un joli troupeau et la mixité apporte de la résistance. J’ai une véritable passion pour les animaux en général, depuis toujours », confie Agnès.

À la belle saison, nos bêtes pâturent sur les prairies de l’élevage ainsi que sur les alpages du Trièves. Elles restent dehors jusqu’à l’arrivée de la neige. Ce sont des races rustiques, elles marchent beaucoup, ce qui donne une viande moins grasse. Il y a un préjugé sur l’agneau, selon lequel c’est une viande au goût fort. Mais il faut savoir que c’est le gras qui donne ce goût fort.

« Au magasin, le contact avec les clients permet d’apprécier la qualité de notre travail. Le conseil sur la cuisson des différents morceaux est très important pour eux. Et nous sommes également à l’écoute des critiques qui nous permettent de nous améliorer. »

Share Button